Né à Tel Aviv, Gilad Evron (1955-2016) se forme à l’Académie nationale des beaux-arts Bezalel à Jérusalem. D’abord plasticien et travailleur social, il décide dans les années 1980 de se consacrer à l’écriture. Il est l’auteur d’une quinzaine de pièces et, comme scénariste, a notamment écrit pour Amos Gitaï. Il a reçu de nombreuses distinctions, dont le prix du meilleur auteur dramatique en 2011 pour Ulysse à Gaza, qui a été traduit en plusieurs langues et joué en Allemagne, au Cameroun et aux États-Unis. En français, certaines de ses pièces ont été publiées aux éditions Théâtrales et présentées à la Comédie-Française, au Rond-Point et au Théâtre 95, scène nationale de Cergy-Pontoise. Il reste, avec Hanokh Levin, l’un des principaux dramaturges israéliens contemporains.