La Montagne des langues. Anthologie des écritures théâtrales du Caucase

Dominique Dolmieu. Virginie Symaniec.

19,00 € l'unité

Dominique Dolmieu, Virginie Symaniec
Collectif, Alice Artignan, Anaïd Donabédian, Janri Kachia, Kegham Nigoghossian, Larissa Guillemet, Louis Bazin, Mariam Kveselava, Natia Partskhaladzé, Shain Sinaria, Shirin Melikoff, Valérie Le Galcher-Baron, Virginie Symaniec
abkhaze, adygue, arménien, azéri, balkar, géorgien, ingouche, kabarde, karatchaï, lezguine, ossète, russe, tchétchène
Abkhazie, Adyguée, Arménie, Azerbaïdjan, Daguestan, France, Géorgie, Ingouchie, Kabardino-Balkarie, Karatchayevo-Tcherkessie, Ossétie, Russie, Tchétchénie
1850-2006
Anthologie
indéfini
Bernard Outtier
430
En coédition avec Non Lieu et avec le concours du Centre français du Livre (CNL).
2009
9782915037562

Le Caucase. Djebel el’issani, la « montagne des langues », comme l’ont surnommée les Arabes. Une montagne de mythes et de légendes : Prométhée, la Toison d’or, les Amazones… Un formidable conservatoire de langues et de cultures, perché sur le toit de l’Europe. Une montagne sur laquelle les empires s’affrontent et s’effondrent : perse, tsariste, ottoman, soviétique… Une montagne de terreur et de tragédies : le génocide contre les Arméniens, les prises d’otages de la Doubrovka et de Beslan, l’assassinat d’Anna Politkovskaïa… Cette anthologie, inédite en son genre, vous emmènera pour une traversée le long de ses multiples versants, entre barils de poudre et barils de pétrole, à la découverte des théâtres arménien, azéri, géorgien, mais aussi abkhaze, balkar, ossète, tchétchène… de leurs origines à nos jours. Vous y croiserez des guerrières héroïques, des trafiquants de queues de loup, un certain nombre de représentants du Parti, un botaniste parisien, un dératiseur lesghine, des épouses infidèles, quelques popes, mollahs et soldats ivres, des vaches candidates à l’immigration et, bien sûr, les caravanes de passage.

Contient (extraits et textes intégraix) : Histoire de monsieur Jordan, botaniste, et du derviche Mestèli chah, célèbre magicien de Mirza Fath-Ali Akhundzadè ; Maître Balthasar de Hagop Baronian ; Le Malheur de David Kldiachvili ; L’Enchaîné de Levon Shant ; L’Assemblée des fous de Djalil Mammedkulizadè ; Ce n’est pas toujours la fête pour le mollah de Saïd Badouev ; Köroghlu de Uzeir Hadjibeyov ; Subway Circus de William Saroyan ; Kountchouk et Gioul ou l’Expédition du Kountchouk de Bitlostan Koblié ; Miracle dans un bureau de poste de Elçin Efendiyev ; L’Éternité de Djouma Akhouba ; Une fiancée pour le père de Bilial Appaïev ; Les Gens de ce monde de Hidayat Khoudouch oglou Oroudjev ; Médéa contre Euripide de Janri Kachia ; Le Dératiseur de Essedoulakh Navrouzbekov ; Les Traîneaux en bois de Bourkhan Berberov ; Une tour bâtie sur la glace de Moussa Akhmadov ; Le Pain de ménage ou Le Pain qui nous est dû de Alexandre Toptchian ; Karvan de Bakhtiyar Khanizadè ; Un, deux, trois… un petit soldat de Kamal Abdoulla ; Zoo park de Makhti Djourtoubaev et Moukhtar Tabaksoev ; La Gare de Karine Khodikian ; Otar de Lasha Boughadzé ; Yok de Jean-Jacques Varoujean ; L’Hiver numéro… de Koté Koubaneïchvili ; Meuh ! de Zoura Kikodzé et Gaga Nakhoutsrichvili ; Tyrgatao de Boris Outijev ; Pas de question(s) de Bassa Djanikachvili ; Et viendront les beaux jours de Iouri Chidov ; Quand le Sphinx sourit de Maksoud Ibraguimbekov ; La Plaie de Shain Sinaria ; Cendre d’espoirs et de rêves de Moussa Akhmadov ; La Femme sous contrat de Assakhmat Aïlarov ; Ascension (Remontée) de Gagik Ghazareh ; Parachute de Mouradine Doumane ; Le Sang et la Cendre de Mouradine Olmez ; Jour de terreur de Mourat Gourfov.

 

Virginie Symaniec

Virginie Symaniec est docteure en études théâtrales. Elle a soutenu une thèse en 2000 sur les dramaturgies des années 1920 en Biélorussie.